"« La règle entre PS et PRG, c’est plutôt de soutenir les sortants »

Quant à Michel Dary, le président départemental du PRG, il feint de s’étonner « qu’on présente Lisette Narducci comme une dissidente socialiste alors qu’elle est membre du PRG » et estime « logique » le soutien de Jean-Noël Guérini « puisqu’elle est maire de secteur sortante et que la règle entre PS et PRG, c’est plutôt de soutenir les sortants. »

« Il n’est pas normal qu’au niveau du chef de l’État et du gouvernement, on se mêle de Marseille et qu’on appelle le président de mon parti [Jean-Michel Baylet ndlr] pour nous dire ce que nous avons à faire », glisse-t-il au passage.

Assurant que Jean-Noël Guérini n’a pas manifesté la volonté d’adhérer au PRG, il élude la question sur la position des radicaux pour les sénatoriales, « d’ici là beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts. »

Beaucoup d’encre sur le papier aussi."

Léo Purguette