Lisette Narducci répond à Jean-Benoît Vion

lundi 3 février 2014

Dans le cadre des municipales,chaque lundi, Jean-Benoît Vion adresse une missive à un candidat. Lisette Narducci a bien reçu ce courrier et à l’instar de l’élégance qui la caractérise, elle y répond.

Cher Jean-Benoit,

Je vous remercie tout d’abord de l’intérêt tout particulier que vous manifestez pour mon statut de femme et d’élue et vous félicite pour cette excellente analyse sur l’environnement politique de notre ville. 
Je vous rassure, mon cuir, n’en déplaise à certains, il est bien tanné et surtout très bien huilé pour résister à toutes usures, toutes attaques, et intempéries de quelques nature que ce soit .
Je suis fière de revendiquer une qualité en perdition, surtout à Marseille, la fidélité. Certes le monde politique ne fait pas de cadeaux mais depuis plus de 19 ans, étant aux services de la population, et, consciente que le monde des bisounours est loin derrière, j’ai toujours trouvé l’équilibre et la force nécessaire pour combattre toute les velléités et les méthodes de certains personnages.
Enfin, sachez Cher Jean-Benoit, que les femmes ont une capacité de résistance très importante et comme vous le voyez, occupent de plus en plus l’espace politique, j’attends les municipales et je fais confiance aux électrices et aux électeurs marseillais dans leur choix.
Quand bien même ce qui compte, ce sont bien les compétences et la sincérité des individus, le reste est futile.
Très cordialement,
Lisette NARDUCCI